Bilengeonline vous propose en exclusivité cette interview avec Sénèque LOMONGA, le cofondateur de «MOLATO Market».

Bonjour Monsieur LOMONGA. Parlez-nous brièvement de vous 

Je suis économiste de formation de l’université Catholique du Congo (UCC) option : finance et développement. Jeune activiste des droits de l’homme et bénévole dans plusieurs ONG dont « A world at school » et « Mozilla ». Par ailleurs, je suis membre de « the Global Shapers Community » qui est la branche jeune du « World Economic Forum » et enfin, CEO& Co-fondateur de « Molato Market ».

Quelle inspiration vous a motivé à vous engager dans le digital ?

J’ai été inspiré à me lancer dans le numérique par les innombrables opportunités que regorge ce secteur qui est en évolution continue. Ainsi, mon associé et moi avions pensé initier un projet dans le digital d’où le concept Molato Market.

Présentez-nous MOLATO Market?

« MOLATO Market » est une application de promotion et de vente des réalisations des stylistes congolais. C’est une vitrine de la mode congolaise dans le commerce électronique, proposant un catalogue en ligne pour faciliter les commandes avec un service de livraison à domicile.

A l’origine, en lançant cette application, c’était premièrement pour résoudre un problème personnel que mon associé Joel RINO et moi avions : Se faire confectionner des tenues à distance et les recevoir dans les délais convenus avec le couturier. Hormis cette raison légitime et surtout personnel, nous avions aussi ciblé la mode car c’est un secteur productif mais souvent peu exploité ou simplement oublié alors qu’il est de coutume au Congo que les services des acteurs de la mode soient régulièrement sollicités pour divers évènements.  Fort de ce constat et dans le souci de mettre en valeur les stylistes africains mais aussi de satisfaire une clientèle de plus en plus connectée, nous avons conçu cette application avec la participation de Jonathan KONGOLO, un programmeur congolais.

Comment évaluez-vous les performances de Molato Market ?

Molato Market a été bien reçu et séduit chaque jour les congolais qui sont parmi les plus grands consommateurs africains des produits en promotion.

Quelles sont les perspectives de Molato Market ?

La conquête de la clientèle jeune pour faire de Molato Market un atout pour défendre la culture, la mode et l’identité africaine. En effet, dans un passée assez proche la consommation du pagne était observée majoritairement parmi les personnes d’une certaine tranche d’âge mais aujourd’hui la fièvre des tenues en pagne touche même les plus petits.

Comment voyez-vous l’entrepreneuriat des jeunes pour les années à venir (en RDC) ?

L’entrepreneuriat des jeunes en RDC est encore à un stade embryonnaire  au regard du potentiel du marché. Aujourd’hui le concept de startup se développe, et je suis fortement convaincu que dans les cinq ou dix prochaines années nous compterons des jeunes congolais parmi les africains qui participent activement au développement économique du Continent.

 

Cédrick Kadima  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.