Noëlla Coursaris MUSUNKA est un exemple, qui montre l’influence que peut avoir une femme et les résultats qu’elle peut obtenir quand elle se décide réellement de travailler pour le changement dans son milieu.

Naissance, études et parcours professionnel

Après avoir fait des études en Belgique et en Suisse où elle obtient son diplôme en gestion des entreprises, elle débute sa carrière de mannequin international à Londres où elle s’installera peu après. Sa campagne de publicité de lingerie pour « Agent provocateur » va la faire propulser sous les feux des projecteurs sur la scène mondaine des plus grandes célébrités.

A partir de ce moment, notre superbe panthère noire se fait solliciter pour plusieurs collaborations dans le milieu de la mode, notamment à Paris, le sanctuaire de la mode, à New York,…où elle s’illustrera de manière très éloquente au point de décrocher toujours plus de contrats pour vanter soit des produits cosmétiques, soit des vêtements de prêt-à-porter. Par conséquent, elle sera plusieurs fois le cover des célèbres magazines de mode tels que Black Beauty, Black Hair, Hot Hair, Gat, Bolz, cd’s covers pour Universal etc. Sa liste de  » cover  » ne cesse de s’allonger.

Peu de temps après, elle apparait dans un des clips du célèbre artiste anglais Craig David, « All the way ».

En 2013, elle reçoit les honneurs de la Diamond Empowerment Fund 2013, reconnaissant son leadership exceptionnel dans le domaine de la bonne citoyenneté d’entreprise, le développement durable, et la promotion des opportunités en Afrique.

 

Sa contribution au progrès humanitaire par des œuvres de charité

La belle Noëlla Coursaris Munsuka ne se contente pas de se faire photographier et de défiler sur les podiums des grandes villes occidentales.

Treize ans après son départ de sa terre natale le Congo, elle y revient vers les années 2000 et redécouvre la dure réalité de la pauvreté et la précarité dans lesquelles vivent une grande partie de la population. Sensibilisée sur cette situation, Noëlla Coursaris décide d’entreprendre quelque chose pour inspirer le changement.

Ainsi, notre reine de la beauté se consacre aussi à l’humanitaire. Elle fait alors le choix de se mettre au service des plus démunis, notamment des enfants et crée en 2007 sa fondation lui faisant porter le nom de Georges Malaika en mémoire de son père. La fondation fournit du matériel scolaire, sanitaire et logistique à des ONG et orphelinats congolais, et leur offre aussi des repas. Elle y cèdera un don à hauteur de plus de 40 % de ses bénéfices sur la plupart de ses contrats afin de supporter l’éducation, plus précisément celle des jeunes filles démunies, de cinq à dix-huit ans.

Son engagement pour son pays : sa lutte pour l’émancipation et la défense de la femme victime des violences sexuelles

Noëlla Coursaris croit fermement qu’investir dans la femme influe directement et positivement sur l’avenir de toute une société. Elle se décide de tout remuer pour stimuler l’intérêt du monde à participer à la résolution des graves situations au Congo.

Elle invite en RDC des personnalités influentes telles que Khaliah Ali, la fille du légendaire Mohamed Ali lors des trente cinquième anniversaires du célèbre combat entre Ali et Forman au Zaïre.

Elle invite également la fondation Ben Affleck et l’acteur américain lui-même qui d’ailleurs s’est fait l’avocat de la cause des femmes violées à l’est de la RDC devant le congrès américain. Noëlla a également abordé le Parlement congolais et l’UNICEF pour leur faire part des questions  que se posent filles défavorisées.

Grâce à son activisme et le lobbying de sa fondation Georges Malaika, la diva Coursaris a permis la projection du film « Le Grand Silence » de Lisa F. Jackson aux Emmy Awards. Ce film décrit l’horreur de la guerre et la violence sexuelle qu’ont subies les femmes dans l’Est du Congo.

Hôte du Cinéma pour la paix en 2013, Noëlla représente fièrement la RDC et plaide pour la paix dans sa partie est. Elle s’emploie sans relâche en se servant de sa notoriété pour partager avec les siens et le reste du monde sa passion pour son pays. Elle se voit même récompensée du prix de “Cinema for Peace”, en reconnaissance de son travail pour le bénéfice de son pays, la RDC.

Femme pleine de vie et intelligente, Noëlla souligne le fait que la vie est un combat qui ne peut être gagné que par la confiance en ses potentialités. Nul ne peut être censé obtenir sans lutter, ce qui justifie sa devise : « Croire en soi dans tout ce qu’on fait et Ne jamais prendre un NON pour une réponse ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.